Coach and Co CHANTILLY


DEVENIR CONSEILLER EN INSERTION PROFESSIONNELLE 

Nouvelle SESSION :

du 10 septembre 2018 au 24 mai 2019

Ils viennent de rentrer  !!!!!

Formation diplômante (niveau III, BAC +2) du Titre Professionnel du Ministère de l’Emploi

Diplôme révisé parution du Journal Officiel 11 décembre 2017

Objectif: Cette formation permet à tous les acteurs de l’insertion d’acquérir des compétences et des connaissances communes aux 4 Certificats de Compétences Professionnelles du métier de Conseiller en Insertion Professionnelle.

Public visé: Toutes personnes titulaires du baccalauréat ou ayant une expérience professionnelle dans une fonction de Conseiller en Insertion Professionnelle :

  • Souhaitant exercer la fonction de Conseiller en Insertion Professionnelle.
  • Demandeurs d’Emploi des départements 60 et limitrophes du 95
  •  Salariés en Congé Individuel de Formation
  • Salariés dans le cadre du Plan de formation de l’entreprise
  •  Toute personne souhaitant valider ses acquis par module ou sur le titre professionnel conformément à la VAE
    (Validation des Acquis d’Expérience)

Organisation de la formation: La formation se décline en 3 modules: Alternance d’apports théoriques, méthodologiques, d’analyses de situations d’apprentissage et d’échanges.

Programme :

1. Accueillir des personnes en démarche d’insertion professionnelle et analyser la demande pour un accompagnement adapté et optimal.
2. Accompagner une personne dans son parcours d’insertion professionnelle.
3. Développer et mettre en œuvre des solutions d’insertion avec les employeurs.

Validation et certification:

La certification : une épreuve finale après avoir établi le Dossier Professionnel (DP) avec les 3 annexes obligatoires et effectué la totalité des évaluations en cours de formation aux activités (ECFA).
Le candidat se présente à un entretien avec les membres d’un jury composé de professionnels à l’issue de la formation, qui décide de l’attribution du titre de Conseiller (ère) en Insertion Professionnelle.

Inscription et renseignements: Joindre un dossier présentant son projet professionnel.

Une lettre de motivation et un curriculum vitae avec photo d’identité. Celui-ci sera étudié par une commission.

vous êtes intéressé par la formation de conseiller en insertion professionnelle ? Sollicitez Coach and Co au 03.44.62.00.10 pour un entretien individuel ou inscrivez vous pour les prochaines réunions d’informations collectives le Mardi 27 Novembre 2018 à 9h / le mercredi 16 Janvier 2019 à 14h / le lundi 25 Février 2019 à 14 h / le lundi 1er Avril à 9 h / le Vendredi 26 Avril 2019 à 9 h / le mardi 21 Mai 2019 à 14 h / le Mardi 11 Juin 2019 à 14 h / le Mercredi 26 Juin 2019 à 9h 
Dossier à adresser à: Aliette TROCHERIS –Directrice

chez Coach and co.
Renseignements:
Au secrétariat: 03 44 62 00 10 / contact@coachandco.fr

 adeline CANCRE

A la directrice de formation: 06 13 22 27 76 / aliette.trocheris@coachandco.fr
Adresse: 7 rue de Creil 60500 Chantilly
www.coachandco.fr

 


 

Témoignage d’une nouvelle diplômée : Jennifer Michaud, session 9

 

10 COMPÉTENCES CLÉS DU SALARIE DE DEMAIN :

Etre compétent dans son travail requière aujourd’hui un savant mix de compétences techniques, comportementales et sectorielles. Et demain ? Quelles sont ces compétences clés qui vous permettront d’atteindre une meilleure performance à l’heure du Web 2.0 pour devenir le salarié idéal?

Le progrès technologique entraîne des changements profonds dans toutes les professions et l’ADAPTATION des salariés est fondamentale, voire vitale, quel que soit leur discipline. On parle aujourd’hui de FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE : bien plus qu’un concept, la formation continue devient un outil indispensable pour l’employé de demain. Il s’agit bien de DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES pour pouvoir PERFORMER dans un monde en constante évolution.

Le salarié devra être STRATÉGIQUE et penser son EVOLUTION PROFESSIONNELLE. Il devra construire son propre PARCOURS et savoir s’orienter pour être COMPÉTENT et COMPÉTITIF. Il ne suffit plus de maîtriser son métier : il faut désormais savoir s’adapter en temps réel à ses évolutions.

Pour y parvenir, nombreux dispositifs sont désormais accessibles : la nouvelle réforme de la formation qui entrera en vigueur au 1er janvier 2015 (voir détails sur le site www.alcf.fr) en précise les rouages. Le salarié pourra notamment être CONSEILLÉ et COACHÉ pour définir et construire son projet professionnel. Il pourra faire appel à un Conseiller en Evolution Professionnelle pour orienter et sécuriser son parcours.

Ainsi le mouton à cinq pattes d’aujourd’hui pourra devenir le caméléon de demain…

Voici quelques conseils pour vous aider dans votre mutation : 10 compétences clés pour vous épanouir et performer dans votre travail de demain.

1/ Savoir « Faire sens » et inspirer l’entreprise : AGILITÉ MENTALE

Le salarié de demain fera preuve d’une agilité mentale

L’environnement modelé par l’informatique modifiera nos modes de réflexion.

Le salarié de demain fera preuve d’une agilité mentale : il devra « faire sens » à partir d’un grand flux de données, et faire preuve de qualités critiques afin d’éclairer les entreprises pour prendre les bonnes décisions. Il saura décrypter les situations complexes et les rendre compréhensibles. Il lui faudra être capable de maîtriser plusieurs sujets à la fois, de passer de l’un à l’autre avec aisance et de savoir composer avec des règles mouvantes au rythme des évolutions de l’entreprise et de son environnement.

Il devra aller au-delà des modèles. L’exploration et l’analyse de statistiques, ainsi que le raisonnement quantitatif, constitueront des compétences prisées de demain.

2/ Cultiver une pensée innovante et adaptative : CRÉATIVITÉ

Le salarié de demain « sortira du moule » et ira « au-delà ».

Les entreprises miseront en priorité sur les individus capables de sortir du cadre. Le salarié idéal saura adapter sa pensée pour apporter des solutions nouvelles. Il aura cette capacité à mettre en œuvre des réflexions et des solutions qui dépassent les automatismes et les routines convenues. Ainsi l’Humain se démarquera de la Machine, dénuée de réflexion critique. Il saura s’adapter aux situations inattendues et trouver des solutions au-delà de la tâche prescrite : il saura prendre des décisions rapides et pertinentes pour répondre aux besoins de la situation du moment. Ces compétences seront primordiales dans la prochaine décennie.

3/ Faire preuve d’une INTELLIGENCE SOCIALE

Le salarié de demain aura une intelligence relationnelle aigüe et sera un excellent communiquant.

Le monde du travail est, et sera dans les prochaines années, toujours plus tourné vers l’extérieur et les relations avec les différents services de l’entreprise. Il faudra savoir travailler en permanence avec d’autres services afin de faire jouer la complémentarité entre les différentes expertises. L’enjeu consistera à développer notre intelligence relationnelle, car c’est elle qui permettra de comprendre les systèmes dans lesquels nous travaillons.

L’intelligence sociale ne peut pas être automatisée et les individus présentant cette qualité seront mis en avant dans les organisations de demain. La Performance impliquera de bonnes Interactions. Le salarié idéal se comportera et communiquera avec les autres de manière directe, non superficielle, afin de mieux ressentir leurs émotions et ainsi susciter les interactions désirées.

La communication sera la clé de la réussite.

4/ Développer sa transdisciplinarité : POLYVALENCE

Le travailleur de demain saura jongler entre les disciplines. Il sera spécialiste d’une discipline et experts des autres.

Dans un environnement où les savoir – faire et les techniques changent continuellement, l’entreprise est confrontée à des difficultés complexes qui requièrent des solutions transdisciplinaires. Dans ce contexte, la formation tout le long de la vie professionnelle est plus que jamais nécessaire. Car, à l’avenir, être spécialisé dans une seule discipline ne suffira pas, aussi érudit que l’on soit dans son domaine. Le salarié idéal devra avoir des connaissances approfondies dans plusieurs branches et se formera sans cesse. Tout devra être propice à enrichir ses compétences.

5/ Etre compétent en matière de nouveaux médias

Le salarié idéal de demain sera aussi le meilleur promoteur sur le réseau.

Les nouveaux outils de communication et le développement des réseaux sociaux impliquent de nouvelles compétences et expertises. L’employé du futur saura évaluer et développer du contenu à travers les nouveaux médias pour ainsi communiquer efficacement. L’entreprise recherchera des collaborateurs capables de répondre à cette nouvelle donne.

6/ Maîtriser le langage informatique comme une seconde langue : PARLER ANGLAIS ET INFORMATIQUE

Développer une pensée informatique.

L’association américaine Code.org estime que l’informatique offrira d’ici à 2020 un million d’emplois de plus que l’enseignement supérieur ne formera de diplômés. Le salarié de demain devra être doué d’une pensée informatique lui permettant ainsi de traduire de grandes quantités de données en concepts abstraits et de comprendre des raisonnements basés sur des données brutes.

La maîtrise du code informatique figure déjà parmi les savoir-faire les plus recherchés dans le monde du travail, un phénomène qui ne fera que de s’accentuer.

7/ Gérer la masse de données : STRATÉGIE DE L’INFORMATION

Traiter une masse de données toujours plus importante sera l’un des principaux enjeux de demain. La prochaine génération sera confrontée à une pléthore de supports, de formats et d’informations. Le risque de saturation est évident. D’où la nécessité de filtrer les informations que l’on reçoit, de distinguer celles qui ont le plus d’importance et de les hiérarchiser, tout en restant fixé sur son objectif pour que la recherche effectuée ne se résume pas à une simple « séance de zapping ».

Parallèlement, il faut également savoir « se faire entendre » dans ce brouhaha informatique et technologique, non seulement au sein de son entreprise mais aussi à l’extérieur. Développer un esprit stratégique s’impose.

8/ Développer sa compétence « inter-culturelle » : CONTEXTE INTERCULTUREL

Savoir travailler efficacement, n’importe où, avec n’importe qui.

La diversité est une composante de base de l’organisation des entreprises mais également un moteur d’innovation incontournable. Dans le monde du travail de demain, totalement interconnecté, l’employé devra s’adapter à ses collègues d’horizons variés ainsi qu’aux différents milieux géographiques où il se trouve. Cela implique la maîtrise de langues étrangères, mais également la capacité à s’adapter à des circonstances changeantes, et l’aptitude à ressentir, à évaluer et à répondre positivement dans des contextes nouveaux.

9/ PENSER RÉSULTAT

Le salarié idéal saura penser ses conditions idéales de travail

Imaginer son espace de travail permettra de travailler efficacement.

L’espace de travail joue un rôle important sur nos capacités cognitives. L’environnement influe sur notre performance. Le salarié de demain saura reconnaitre les besoins que ses différentes tâches nécessitent et ainsi faire des ajustements à son environnement de travail afin d’obtenir les résultats escomptés avec plus d’efficacité.

10/ Savoir COLLABORER VIRTUELLEMENT

Le salarié de demain sera un collaborateur virtuel.

Travailler à des milliers de kilomètres deviendra aussi naturel que de partager un bureau. Travailler et surtout interagir dans un monde virtuel deviendront donc primordial.

L’employé du futur devra être membre à part entière de ce collectif virtuel, et surtout membre actif. Il devra travailler de façon productive, susciter l’engagement et affirmer sa présence. La maîtrise des nouvelles technologies de la communication est indispensable… et la stratégie

Et s’il souhaite compter parmi les « Leaders », il aura tout intérêt à maîtriser… les rudiments du jeu vidéo dont certains aspects, tels que le Feedback immédiat, favorisent la participation et la motivation.

Conseiller en évolution professionnelle notre Vocation depuis plus de 10 ans
Notre mission : accompagner Votre évolution professionnelle et sécuriser Votre parcours. Notre équipe, composée de Psychologues, Coachs certifiés et Conseillers en bilans de compétences, s’y engage.

  • Conseiller en évolution professionnelle – Bilan de compétences
  • VAE – Accompagnement recherche d’emploi
  • Outplacement individuel – Orientation scolaire et étudiante

Nous vous aidons à identifier vos compétences, Optimiser vos savoirs et aptitudes personnelles et relationnelles, Gagner de la confiance en soi, ACCOMPAGNER les réussites individuelles et collectives, en comptant sur les Hommes et les Femmes qui construisent des succès.

Si vous souhaitez nous contacter : 03 44 62 00 10 / contact@coachandco.fr


Coach and Co vous présente le Compte Personnel de Formation (CPF), petit nouveau de la réforme qui, depuis le 1er janvier 2015, remplace le DIF. Adieu le droit individuel à la formation ! Depuis le 1er janvier, le fameux DIF (Droit Individuel à la Formation) est remplacé par le Compte Personnel de Formation. Plus concrètement : qu’est-ce-que le CPF et comment l’utiliser ? logo CPF

  1. Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Le CPF reprend les principes du DIF : chaque individu se constitue, tous les ans, un « capital temps » pour suivre des formations indemnisées durant ou en dehors de son temps de travail. Le CPF est crédité en heures et attaché à la personne. Vous le conserverez tout au long de votre vie professionnelle, même si vous changez d’entreprise ou si vous vous retrouvez au chômage. Tous les salariés en bénéficient, ainsi que les demandeurs d’emploi ; les travailleurs handicapés ; les apprentis, et ce dès l’âge de 16 ans jusqu’à la retraite.

  1. Comment fonctionne le CPF ?

Le CPF est plus généreux que le DIF. Vous cumulez désormais automatiquement jusqu’à 150 heures de formation (120 heures avec le DIF), à raison de 24 heures acquises par an durant les 5 premières années, puis 12 heures par an durant 2 années et demi, et ce, dès le début de votre vie professionnelle à partir de 16 ans. Les heures créditées sur le CPF sont calculées au prorata du temps de travail pour les salariés à temps partiel ou en contrat à durée déterminée (CDD). Notez qu’Il existe aussi un abondement possible de l’entreprise, qui peut ainsi offrir des heures de formation en plus, sans limite maximale.

  1. Comment utiliser le CPF ?

Avant, avec le DIF, vous pouviez choisir la formation que vous vouliez sous réserve d’obtenir l’accord de l’employeur. Désormais, il vous faudra forcément soit opter pour une validation des acquis de l’expérience (VAE) ; soit choisir parmi une liste de formations qualifiantes ou certifiantes.

Cette liste officielle des cursus éligibles est consultable sur le site : www.moncompteformation.gouv.fr

Les formations hors de la liste officielle ne seront pas financées.

  1. Comment trouver la formation qui vous convient ?

Votre entreprise peut vous aider trouver la formation adaptée à vos besoins. A compter de mars 2015, elle aura en effet l’obligation d’organiser un entretien professionnel obligatoire tous les 2 ans. Il ne remplace pas l’entretien annuel d’évaluation et doit vous permettre d’évoquer votre évolution de carrière et vos besoins de formation, et non vos résultats. Tous les salariés devront donc avoir eu au moins un entretien professionnel d’ici le 7 mars 2016. Les entreprises qui ne respectent pas cette obligation au bout de 6 ans s’exposent à des sanctions : 100 heures créditées automatiquement sur le CPF d’un salarié à temps plein ; 130 heures pour celui à temps partiel.

  1. Votre employeur peut-il refuser de vous accorder d’utiliser votre CPF pour suivre une formation ?

Ce ne sont pas tout à fait les mêmes règles que pour le DIF. Avec le CPF, le collaborateur a beaucoup plus d’autonomie pour choisir ces formations.

Si vous choisissez une formation hors temps de travail, aucune autorisation de votre employeur n’est nécessaire.

Pour vous former durant votre temps de travail, il vous faut son accord sur le contenu et le calendrier. Votre demande doit alors être formulée au moins 60 jours avant le début de la formation lorsque sa durée est inférieure à 6 mois et au moins 120 jours dans les autres cas. L’employeur dispose ensuite de 30 jours pour vous notifier sa réponse par écrit. A défaut, la demande est considérée comme acceptée. Il peut cependant refuser autant de fois qu’il le veut. Exceptions pour lesquelles vous n’avez pas besoin de l’accord préalable de votre employeur sur le contenu de votre formation : les connaissances de base incluses dans le socle de compétences et  la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Vous n’avez alors qu’à vous assurer que les dates conviennent à votre employeur.

  1. Que deviennent les heures de DIF avec l’apparition du CPF ?

Vous les conservez sur votre compte personnel de formation. Vous pouvez cumuler vos heures de DIF en plus des 150 nouvelles heures attribuées au titre du CPF. D’ici le 31 janvier 2015, vous devriez recevoir une attestation écrite de votre employeur vous informant de votre solde DIF au 31 décembre 2014. Vous aurez ensuite jusqu’au 30 décembre 2020 pour utiliser votre DIF. Au-delà de cette date, toutes ces heures seront perdues.

  1. Qui gère le CPF ?

Ce n’est plus votre entreprise qui se charge de mettre à jour votre compteur, mais la Caisse des Dépôts et Consignation qui a créé un site dédié, www.moncompteformation.gouv.fr , sur lequel vous pouvez consulter votre compte depuis début janvier. Attention, les heures de DIF ne sont pas automatiquement créditées. Il vous faudra impérativement fournir un justificatif à l’OPCA, l’organisme qui financera la formation que vous aurez choisie pour pouvoir les utiliser.

  1. Qui financera la formation choisie ?

Les frais pédagogiques et annexes (transport, repas, hébergement) sont pris en charge par les OPCA (Organismes paritaires collecteur agréé). Votre salaire, lui, sera pris en charge à 50% par l’OPCA, 50% par votre entreprise. Les entreprises peuvent aussi choisir de gérer le CPF en interne via un accord d’entreprise. C’est alors l’employeur qui financera tous vos frais durant votre formation, y compris votre rémunération.

  1. Auprès de qui puis-je me renseigner ?

Auprès des structures qui sont habilités à dispenser le nouveau « Conseil en Evolution Professionnelle »(CEP) et auprès de cabinets de Coaching comme COACH AND CO

Mis en place depuis janvier 2015, il est ouvert à tous, à titre gratuit, de l’entrée sur le marché du travail jusqu’au départ en retraite. Les salariés, les auto-entrepreneurs, les artisans, les professions libérales et les fonctionnaires peuvent en bénéficier. L’objectif est de prendre du recul sur son parcours professionnel en vue de choisir une formation adaptée à son projet, mais aussi d’étudier les leviers de financements possibles. L’accord de l’employeur n’est pas utile, le CEP ayant lieu en dehors du temps de travail.

Pour en bénéficier, il faut s’adresser, selon votre statut :

– au Fongecif pour les salariés,

– à Pôle emploi pour les chômeurs

– à l’APEC pour les cadres

– à Cap emploi pour les personnes handicapées

– à la Mission locale pour les jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire sans qualification

Avec le Compte Personnel de Formation et Coach and Co,

« Donnez de la créativité à vos ambitions » 

Sonia a réalisé un Bilan de Compétences avec Coach and Co Chantilly. Elle raconte cette expérience et son accompagnement…

*********

La formation Conseiller en Insertion Professionnelle de Coach and Co Chantilly

Témoignage d’une nouvelle diplômée : Jennifer Michaud, session 9

La formation de Conseiller en insertion professionnelle vous intéresse ?

Une formation diplômante (niveau III, BAC +2) du Titre Professionnel du Ministère de l’Emploi.

Dans le cadre de l’ouverture de notre prochaine session de formation, nous invitons les personnes susceptibles d’être intéressées par ce projet le lundi 28 janvier prochain pour une réunion d’information collective à 9h dans nos locaux de Chantilly.

Merci de confirmer votre présence par téléphone au 03 44 62 00 10 ou par mail : contactchantilly@coachandco.fr

*********

 

Nos Activités

Coach and Co en France

Actualités